• Vous devriez le faire tester !

    Bonjour,

    J'avais commencé cet article par "il était une fois ". Trop compliqué ! J'ai décidé de vous expliquer comment j'ai découvert mes zèbres.

    Je suis comme beaucoup, maman de 3 enfants, forts beaux et géniaux ! Bref mes enfants !

    Un jour, dans une salle d'attente des urgences, j'attendais patiemment qu'un médecin examine ma fille. Mon fils s'occupait en sautant partout, s'allongeant sur le sol, allant voir tous les patients. Bref, il s'amusait et moi je m'évertuais à essayer de le faire tenir tranquille ! Heureusement, il y avait là une maman également accompagnée de deux enfants. C'est donc naturellement que nous entamions une conversation. Alors que je trouvais cette femme fort sympathique, elle me suggéra de faire tester mon fils. Je me suis dit qu'elle pensait qu'il était hyperactif. Non ! Elle pensait qu'il était précoce parce qu'il lui rappelait son fils lui même précoce.

    J'ai ri en lui disant que cela me paraissait plus plausible pour sa sœur, alors que lui était simplement agité. Elle insista en me disant que les choses se manifestaient différemment pour les filles et les garçons. Ma seule préoccupation étant de faire tenir mon fils en place, je ne prêtais pas beaucoup d'attention à ses élucubrations ! J'ai noté pour la forme le numéro d'une psychologue qui testait les enfants. De retour à la maison, je ne manquai pas de raconter à mon mari la rencontre avec la dame "rigolote" qui pensait notre fils surdoué ! Tous deux nous étions d'accord pour dire que sa sœur peut être, mais lui sûrement pas, mais agité "oui" ! Non mais, nous les connaissons nos enfants, quand même !

    Un an après cette rencontre, la maitresse de grande section de mon fils s'alarmait qu'il ne s'intéressait pas aux apprentissages. D'un autre côté, elle s'étonnait quand je lui faisait part des difficultés qu'il avait à se lever le matin pour se rendre à l'école.

    Pour la petite histoire, en moyenne section, un jour, refusant de se rendre à l'école mon fils m'a dit l'air abattu : "tu ne comprends pas, l'école me tue !". Tous les matins c'était l'horreur, tout y passait : maux de ventre, maux de tête, refus de se lever etc... 

    Afin de trouver une solution, rendez vous fut pris avec la maitresse. A la fin du rendez-vous, j'étais convaincu que je n'allais pas bien et que je passais trop aux caprices de mon fils !

    Une autre fois, la maitresse nous proposa de le mettre en soutien, pour apprendre les syllabes. Son père et moi avons dit non, il n'était pas question de lui en rajouter. Du coup, c'est le médecin scolaire qui nous a convoqué, et qui au final fut "ébloui" par la mémoire "prodigieuse" de notre fils.

    Enfin la fin de l'année ! La maitresse me rendit ses travaux. Il l'étonnait par ses dessins et son grand sens de la justice, mais elle désespérait qu'il ne connaisse que 8 lettres de l’alphabet (les 6 de son prénom et 2 autres qu'il aimait bien !). Elle nous confia un puzzle alphabétique pour les vacances. Rassurez vous, aucune pièce ne fut perdue ou abîmée : la boite ne fut ouverte que deux fois.

    Pendant les vacances, je fis la connaissance d'une autre maman à qui je fis part de mes soucis, et là, rebelote, même remarque : "vous devriez le faire tester !". Même remarque de la part de deux amis. Tout cela commençait à m'agacer, je voulais des solutions, pas le faire tester. Mais bon, comme tous voulaient le faire tester, nous le fîmes tester ! Afin d'en avoir le cœur net.

    Le 13 aout 2014, nous découvrions que nous n'étions pas très perspicaces, et nous faisions la connaissance de notre premier zèbre !

    La psychologue nous a dit : "vous vous attendiez à un moins en fait, c'est son plus qui explique son comportement ! ... Votre fils est un haut potentiel. Il a 136 de QI..."

    Ouais ! L'histoire est longue, et encore j'ai résumé ! C'est juste pour vous dire de faire attention, un enfant peut cacher un zèbre !

    La suite au prochain article !

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :